Déjà les forces de l’argent, à l’affut, haussent le ton. Le spectre de la crise de la dette des Etats Européens est à nouveau dressé pour imposer une cure d’austérité au peuple. Il est plus que temps de mettre fin à cette domination sans partage du capital financier sur le monde. Il est plus que temps de mettre fin au pouvoir des banques. La voix du peuple doit être entendue. Il faut lui donner ce qu’il a réclamé au premier tour des présidentielles : du pognon, du boulot, des services publics.

          Comment ? Nous avons collectivement la réponse : le vote Front de Gauche dimanche 10 juin. Le bulletin de vote Front de Gauche aux législatives va nous permettre de le redire avec force au cas où il s’en trouverait certains qui ne l’auraient pas entendus. Le redire et élire de nombreux députés Front de Gauche qui voteront avec courage des lois ayant pour seul objet la satisfaction de l’intérêt général, la satisfaction de l’humain d'abord plutôt que l’avidité insatiable de quelques uns. Alors j’ai un message à faire passer, les 10 et 17 juin prochain il faut aller voter, il faut faire voter en nombre et en conscience.

Oui les 10 et 17 juin, c’est d’abord et avant tout un vote de conscience, celui qui va permettre d’assurer à gauche ; et allons-y sans risque pour que ça change, pour que ça bouge vraiment et rapidement.

Oui vote de conscience car la Gauche ne se personnifie pas au seul Président de la République élu le 6 mai mais parce que la Gauche est diverse, les électrices et les électeurs doivent porter leur suffrages au regard des idées qui correspondent à leur conviction, à leur volonté de changement vrai.

Oui vote de conscience pour élire des députés Front de Gauche en nombre, qui ne lâcheront rien ; plus il y en aura, plus le rapport de force au sein de la gauche sera favorable à la hausse des salaires et des pensions, au développement des services publics ; et la discussion au niveau européen ne pourra éluder le peuple, ses attentes et ses colères.

Oui vote de conscience pour que dès leur entrée en fonction les députés Front de Gauche imposent un moratoire sur les plans de licenciements, dits sociaux, qui s’égrènent chaque jour, et votent des mesures anti-licenciement et de relance économique.

Oui vote de conscience pour des députés Front de Gauche qui considèrent l’humain et les ressources de la Terre comme un bien commun à préserver ensemble et non comme des marchandises à exploiter sans vergogne.

Oui vote de conscience pour que demain les députés Front de Gauche puissent asseoir leur action sur la solidarité et l’égalité des droits afin de construire des réponses qui renforcent le lien social et non le délitent.

Oui vote de conscience pour barrer la route aux idées xénophobes et racistes de l’extrême droite, scandaleusement mises sur le devant de la scène par le candidat président déchu de l’UMP.

Panneau électionsOui vote de conscience pour que les réponses à la crise soient coproduites avec les citoyens, les usagers à partir de leurs territoires comme dimension, comme base d’expression démocratique, pour dépasser les discours des tenants de la pensée unique, de ces experts et autres technocrates trop éloignés du terrain, du réel, de cette terre que l’on foule et où la misère s’étend, de ce quotidien d’où l’on entend la grogne et l’indignation.

« Tout homme sensé est obligé de reconnaître aujourd’hui qu’une transformation profonde est inévitable. Ce ne sont pas ceux qui la préparent qui sont dangereux. Ce sont ceux qui la nient ou qui tentent de s’y opposer » ainsi s’exprimait Jean Jaurès au début du XXème siècle.

La transformation sociale, économique, écologique et politique que portent les candidats du Front de Gauche est au bout du chemin, pour peu que nous le voulons, que nous le votons dès le 10 juin prochain. Il nous reste 8 jours pour convaincre, pour gagner. Merci de votre attention.