La justice est à la fois un principe moral de la vie sociale qui vise à renforcer l’égalité entre citoyens et une norme qui définit le droit pour trancher selon la loi des citoyens entre le bien et le mal. En soi on ne peut qu’y adhérer mais l’approche du gouvernement est-elle si juste ? Etre juste, la justice, telle une marotte, serait devenu la nouvelle devise républicaine mais il n’est plus question d’égalité entre citoyens, non il est juste question de baisser les dépenses publiques. Soyons donc justes, c’est tout, entre nous car il n’est pas juste de s’en prendre aux plus fortunés, à ceux qui gagnent de l’argent avec celui des autres, ces banquiers, ces spéculateurs et autres fraudeurs du fisc qui de leur vivant, sans attendre le jugement dernier, ont déjà trouvé refuge au paradis ; alors que c’est déjà l’enfer sur Terre pour nombre d’entre nous.

C’est à ne rien y comprendre. Le socialisme c’est quoi déjà, ah oui : « défendre le faible contre le fort » disait Jean Jaurès. Ah me diriez-vous, c’était le temps des idéologies où il était question de partager les richesses créées par les travailleurs … Aujourd’hui, c’est partager la galère et ça rame dans les chaumières : c’est juste pour finir le mois. Mais alors et j’ai l’estomac qui se noue, le gouvernement Ayrault, il n’est pas socialiste : il défend le fort et tape sur le faible. Ce n’est pas vrai ! Si, l’an dernier il augmente la TVA, cet impôt injuste (le contraire de juste) qui pénalise les plus bas revenus, pour donner 20 milliards aux entreprises afin d’améliorer leur compétitivité. Mieux il fait adopter une loi, au bâillon ou au forceps selon que vous êtes député ou sénateur, qui détricote le code du travail pour mieux licencier, réduire les salaires et accroître la durée du temps de travail. Sarkozy et l’UMP en rêvaient et Hollande le fait. Il est fort !

Citoyens pliés par la bourseEt ce n’est pas tout, juste pour dire, être riche à ce jour c’est avoir un emploi qualifié et bien rémunéré sans pour autant gagner des milles et des cents. Si c’est votre cas vous êtes dans le collimateur, juste en ligne de mire. Haro sur vos allocations familiales, par ici l’impôt et vous paierez plein pot la cantine scolaire, la piscine … de vos chers petits. Et ne comptez pas avoir une retraite dorée dans l’immédiat il va vous falloir trimer entre 40 à 50 ans pour connaître l’eldorado, c’est en tant que sexagénaire que vous gouterez les joies de l’oisiveté culturelle et ludique si vos os le permettent. Quand à toi mécréant retraité qui saigne la contrée la disette te guette, tout comme pour la veuve et l’orphelin ton impôt sera augmenté, ta CSG également et la revalorisation annuelle de ta pension limitée selon les désirs de ces messires de Bruxelles. Oye, oye braves gens ce n’est que justice. Et viendra le temps des chômeurs, des accidentés de la vie… Ah vous pensiez qu’être riche c’était s’appeler Bettencourt, être patron du CAC 40 … Mais non, eux, ils ne sont pas riches, ils sont intouchables. Et c’est ainsi que…

Le retraité ayant trimé/toute sa vie de salarié/se trouva fort dépourvu/quand Hollande fut élu/Ah vous trimiez, j’en suis fort aise/Et bien ! Crevez maintenant.