Mesdames et messieurs.

La signature de ce contrat de partenariat constitue un temps fort de la vie publique en Pays d’Auray. Elle acte la volonté de tous les acteurs du territoire à porter ensemble un projet de développement au service de celles et ceux qui font vivre et rayonner le Pays d’Auray en Bretagne et au delà. Je veux dire ma satisfaction de voir dans cette signature l’aboutissement d’une démarche commune de projet pour le Pays d’Auray. Projet qui s’articule en trois priorités de développement comme cela vient d’être dit. Cette signature me donne l’occasion de féliciter la Région Bretagne, son président, de saluer sa décision d’associer la société civile organisée au sein du conseil de développement dans l’élaboration de ce contrat de partenariat.

Je salue aussi le volontarisme affiché de faire du conseil de développement un acteur décisionnel quant à la mise en œuvre de ce contrat, selon des règles définies d’un commun accord, au sein du Comité Unique de Programmation. Et je dis, ici, aux élus qui pourraient douter de l’intérêt d’associer les membres du Codepa à l’examen des projets et à leur validation, par cette citation du Pape Jean Paul II, « N’ayez pas peur ! » ; tout comme vous nous voulons ce qu’il y a de meilleur pour le Pays d’Auray.

Je tiens aussi à saluer l’excellente coopération du Pays d’Auray, de ces élus et de ces services, avec le conseil de développement du Pays d’Auray, le Codepa pour faire court. Nous avons travaillé ensemble, comme nous le faisons depuis plusieurs années, à partir de nos visions du territoire, pour parvenir à un projet équilibré et partagé, et ce malgré un calendrier serré.

Je remercie surtout les membres du Codepa pour leur participation active aux ateliers et travaux préparatoires à ce contrat. Ils ont su, dans leur diversité, mettre leur connaissance du territoire, de ces faiblesses et de ces atouts, au service du plus grand nombre, au service de l’intérêt général. Ils ont su, à la lumière des travaux menés précédemment par le Codepa, à l’exemple du schéma des déplacements ou de l’étude sur la diversification de l’activité économique en Pays d’Auray, mettre en adéquation les attentes et les besoins des acteurs économiques, sociaux et associatifs avec les priorités des élus du territoire.

Cette co-construction voulue par la Région Bretagne, soutenue par le Pays d’Auray, avec la société civile participe à une autre manière de faire de la politique, de faire société ; et cela mérite d’être souligné en ces temps où la politique est si décriée. Cela tend à rendre la démocratie plus vivante, à la concevoir comme un but et un moyen, où les pouvoirs et les savoirs sont partagés en permanence. Cela amène à bâtir ensemble un avenir sans remettre en cause la place et le rôle de chacun.

L’élaboration de ce contrat de partenariat a d’ailleurs conduit à s’interroger sur le fonctionnement du conseil de développement pour encore mieux mobiliser la société civile du Pays d’Auray, faciliter les échanges, faire émerger des propositions, contribuer à la réalisation du projet de territoire du Pays d’Auray devenu depuis peu un Pôle d’Equilibre Territorial et Rural. C’est ainsi que le Codepa a constitué 6 commissions de travail et un groupe de travail insulaire. Du développement économique à la maritimité, en passant par les questions climatiques et énergétiques, de mobilité ou de sport et de culture, les sujets ne manquent pas. Nos travaux viendront renforcer ce contrat de partenariat, nourrir le Projet de territoire et ainsi donner vie à la démarche participative que nous portons les uns et les autres.

« Vous m’avez donné le pouvoir pour que je puisse vous le rendre » a dit Nelson Mandela. Faire en sorte que nos regards soient toujours croisés, c’est assurer que le pouvoir donné soit toujours rendu à leur dépositaire, à notre population. En apposant ma signature au bas de ce contrat, au nom du Codepa, nous y contribuons collectivement.

Merci pour votre attention.

Roland LE SAUCE
Président du Codepa