La section PCF du Pays d’Auray condamne l’attitude sexiste du député UMP de la deuxième circonscription du Morbihan, Philippe Le Ray, tenue pendant l’intervention d’une députée écologiste dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 octobre à l’Assemblée nationale.

Elle juge ce comportement puéril de la part d’un élu de la République et proprement scandaleux vis-à-vis d’une de leurs collègues femmes.

Au moment où l’Assemblée Nationale débat d’un nouveau projet de loi sur les retraites lourd de conséquences pour des millions de salarié(e)s, dont nombre de femmes qui vont voir leur situation se dégrader, un élu de la République se montre indigne du mandat que les électrices et électeurs lui ont confié et provoque une diversion par rapport aux enjeux de cette réforme.

Face à la grave crise économique que connaît notre pays, aux difficultés que rencontrent nos concitoyens, alors que l’inquiétude grandit dans nombre de foyers bretons avec les fermetures d’entreprises notamment Doux et Gad, l’heure n’est pas au caquetage mais à la mobilisation pour ouvrir d’autres perspectives de progrès. C’est ce à quoi doivent s’atteler les élus du peuple.

Auray, le 10 octobre 2013