Rythmes scolairesLe gouvernement, par la voix de son ministre de l’Education Nationale, ne l’entend pas ainsi ; il maintient le cap de la réforme qui se déroule bien à ses yeux et met en garde les maires en leur rappelant qu’ils sont les seuls responsables des Temps d’Activités Périscolaires (TAP), du temps hors scolaire, donc des élèves. Parallèlement, pour faire preuve de bonne volonté il confirme les aides de l’Etat pour 2014 ; tout comme, face au tollé que suscite la pagaille constatée en maternelle notamment, il va annoncer des recommandations dans les prochains jours. Le bâton, la carotte, des ajustements au fil de l’eau, voilà les ingrédients de la réforme. Mais où est l’intérêt de l’enfant ?

Le Morbihan est un des départements où la réforme a été le moins appliquée à la rentrée ; à ce jour, seule une quarantaine des communes du Département ont finalisé leur Projet Educatif Territorial (PET) pour 2014. Et des informations qui nous remontent de la réunion du comité départemental de suivi du 08 novembre dernier à Vannes la rentrée 2014 ne s’annonce guère mieux préparée que celle de 2013…d’autant plus que l’Association des maires du Morbihan réclame elle aussi l’abrogation du décret.

Abroger le décret, le réécrire pour repenser l’éducation des enfants et le temps scolaire, la question reste posée. Pour en débattre l’Association des Amis et Partisans du Front de Gauche de la 2ème Circonscription du Morbihan organise une rencontre citoyenne à Locmiqélic salle de l’Artimon le 22 novembre 2013 à partir de 20 heures. Venez nombreux.