Né en 1955 de parents agriculteurs à Belz (56), je suis marié, père de 2 enfants et grand père de 3 petits-enfants. J'ai eu une scolarité sans difficulté, primaire à Belz, collège à Etel (56) et lycée à Vannes (56). Dès le diplôme de BEP électromécanicien en poche et dégagé des obligations militaires je suis entré dans le monde du travail. Un an de travail à la ferme des parents, quelques petits boulots et un premier CDI dans une entreprise de matériels et de bâtiments agricoles à Pontivy (56). Etables et machines à traire, porcheries, poulaillers ont été mes premiers ateliers. Par la suite recruté à la SNCF pour devenir conducteur de train en Région Ile de France (Achères.78), métier que j'ai pratiqué jusqu'en 2005, année de la retraite. Pour l'anecdote j'ai conduit mon premier train comme titulaire le 10 mai 1981. Parallèlement à mon activité professionnelle à la SNCF j'ai milité syndicalement à la Fédération CGT des cheminots (dès 1982) en assumant diverses responsabilités syndicales et représentatives (Délégué du personnel, secrétaire de CHSCT, élu au Comité d'entreprise, administrateur de la Caisse de Prévoyance de la SNCF, la Sécurité Sociale de la SNCF, membre de la commission exécutive fédérale). A partir de 1998 j'ai également milité au sein de l'Orphelinat National des Chemins de fer de France (trésorier national), association cheminote de plus de 45 000 adhérents venant en aide aux orphelins victimes de l'adversité. Ces 2 mondes, agricole et cheminot, véritables écoles de la vie, m'ont beaucoup apporté: l'humilité, l'attachement à la terre, la solidarité, le respect envers celles et ceux qui se sont battus pour nos libertés (résistance), et aussi les luttes et la défense du Service public. Ils m'ont surtout montré que l'engagement et le travail personnel sont sans cesse nécessaires. C'est ce qui m'a motivé pour m'engager en 2001 au côté d'Alain Outreman Maire de la ville d'Achères pour l'accompagner dans la gestion municipale en tant qu'Adjoint au maire en charge des Finances et de la Politique de la ville jusqu'en 2008. C'est ce qui me motive encore aujourd'hui.