Dans le cadre d’une démarche citoyenne, à l’approche d’échéances électorales importantes, un collectif d’Alréennes et d’Alréens ont jugé bon d’initier des rencontres pour aborder nombre de sujets touchant à la vie quotidienne, à l’évolution de la ville d’Auray et du Pays d’Auray, tant du point de vue de l’urbanisme, de la démocratie, du développement économique et social, de la création d’emploi…

Une première initiative est programmée le vendredi 28 juin à partir de 20 heures salle du Penher à Auray autour de la création de la nouvelle intercommunalité. Ci-après l’appel citoyen.

Madame, Monsieur,

Au-delà de nos différences, nous aimons notre ville. Ici, peut-être plus qu’ailleurs, nous sommes attentifs à ce qui fait d’elle une ville belle, conviviale et solidaire, une ville à taille humaine. Certes, tout n’y est pas parfait. Les difficultés et les problèmes ne manquent pas. Surtout dans la période où notre pays subit un chômage ravageur, une crise sociale et morale sans précédent. Loin de se résigner, pour aller de l’avant, nous éprouvons plus que jamais le besoin d’échange, de partage de nos connaissances, de nos avis, pour que les décisions soient prises au plus près des habitants.

Nous voulons être assurés que ce qui est entrepris, ou le sera demain, va dans le sens de l’intérêt général et du bien commun. Les privés d’emploi, les locataires, la communauté éducative, les actifs, les retraités, les jeunes … ont tellement besoin de se sentir épaulés pour défendre leurs droits.

Mais qui décide et pour qui ?

L’environnement, la fiscalité, les services publics, les ordures ménagères, la gestion de l’eau, le cadre de vie … tout cela est important. Nous prônons la co-élaboration de ce qui fait notre vivre ensemble. Sur des sujets comme l’urbanisation du centre-ville, le Pôle d’Echange Multimodal de la gare d’Auray, l’école et les rythmes scolaires, l’intercommunalité à 24 communes, la révision du PLU, le développement de l’emploi dans les zones d’activités nous voulons en appréhender les conséquences sur notre vie.

Les habitants devraient être associés aux décisions dans tous les domaines décisifs de la vie locale : les aménagements des espaces publics, l’action culturelle et sportive et associative, la garde ou l’éducation de nos enfants, l’aide aux personnes âgées, le logement… C’est notre quotidien. Alors que trop souvent notre société exprime le chacun pour soi, une autre façon de faire qui favoriserait plus de liens dans les quartiers, sans solennité, entre les habitants et leurs élus, serait une bouffée d’oxygène et de confiance dans l’avenir. L’heure n’est pas à s’engager dans des polémiques électorales. Nous avons « d’autres chats à fouetter ». La presse déjà s’agite et annonce la campagne des Municipales. Des leaders se voient déclarés, des listes ébauchées, sans que soient définis clairement avec la population les axes à retenir, ni la manière de se comporter après. Les intentions de « briguer un mandat » n’excluent pas de donner la parole à la population. Et au regard de nos véritables soucis et attentes nous aspirons à dire notre mot, à peser sur les choix qui nous concernent, à fabriquer Auray.

Alréennes, Alréens, dites le avec nous pour le faire ensemble.

Nous sommes citoyen(n)es engagé(e)s de Gauche, avec vous pour Auray.

Réunion citoyenne le vendredi 28 juin 2013
Salle du Penher - AURAY
A partir de 20 heures
Sur l’intercommunalité en Pays d’Auray

Les premiers signataires
Jean Pierre Birnbaum, René Cartron, Françoise Chevalier, Claudine Fontana, Jean Pierre Fournis, Yvette Guegan, Martial Le Boulh, Pierre Le Courtois, Roland Le Sauce, Gilles Le Saux, Joëlle Martineau, Patrick Nakach, Françoise Parmentier, Didier Pedrono, Christian Peltais, Jean Noël Thominet, Odile et Michel Vitellaro.