Je ne suis pas favorable à l’armement des agents de la police municipale d’Auray. Les évènements meurtriers récents de Paris ne doivent pas conduire à une surenchère sécuritaire.

Si les policiers municipaux sont des acteurs fondamentaux de la sécurité publique locale, il est de la responsabilité de l’Etat d’assurer la sécurité des biens et des personnes face aux menaces et violences de toutes natures par le renforcement des moyens de la police nationale et de la gendarmerie, et de la Justice.

Les pouvoirs de police du maire doivent prioritairement cibler la prévention et la dissuasion des faits de délinquance et d’insécurité et le respect des arrêtés municipaux par une présence sur le terrain. Actions qui ne peuvent être dissociées d’une politique municipale soutenue envers la jeunesse en étant à son écoute, en l’aidant à être citoyenne par la mise en place d’outils participatifs à l’exemple de conseil consultatif de la jeunesse, en soutenant les associations caritatives, sportives et culturelles d’Auray.

Je demande d’ailleurs qu’une fois l’an le Conseil Municipal débat de cette question de sécurité, notamment dans le cadre de l’examen de l’action du Conseil Intercommunal de la Sécurité et de la Prévention de la Délinquance (CISPD).