C’est l’objet de la lettre ouverte adressée ces derniers jours aux maires du Morbihan par quelques élu(e)s socialistes du département par laquelle ils jugent que cette protestation « s’apparente plus à un acte de défiance politicienne à l’égard du Gouvernement qu’à une volonté de concilier les impératifs budgétaires nationaux ».

Selon eux, cette journée n’a pas pour but de défendre les collectivités locales mais est instrumentalisée à des fins politiques et électorales à la veille des élections régionales de décembre 2015. Selon eux, au delà de la nécessité de participer à l’effort de réduction des déficits publics, il n’y a nul besoin de contester la politique gouvernementale. François Hollande et Manuel Valls auraient en effet entendu les inquiétudes des élus en confirmant la création d’un fonds de soutien à l’investissement public local, en renforçant certaines dotations aux communes telles que la Dotation d’Equipements des Territoires Ruraux. En réalité derrière ce message, les dirigeants socialistes invitent les élus locaux à se satisfaire de leur sort et à serrer les rangs derrière la politique d’austérité du gouvernement.

Les élus communistes et républicains du Morbihan rejettent cette politique d’austérité qui, en soustrayant 28 milliards d’euros aux collectivités entre 2015 et 2017, va avoir des conséquences désastreuses pour les services publics locaux et l’investissement dans le pays. Ils considèrent que l’action publique des communes est essentielle pour les populations et en particulier pour les citoyens les plus fragiles, pour les territoires et en particulier ruraux. C’est pourquoi ils sont pleinement engagés dans la campagne pour s’opposer aux baisses des dotations de l’Etat aux communes et invitent leurs collègues élus à signer massivement l’Appel du 19 septembre pour les communes de France.

Elu(e)s du Morbihan, comme des milliers d’élus à travers la France, ensemble, informons, sensibilisons et mobilisons nos populations pour interpeler les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat.

Auray, jeudi 17 septembre 2015

Roland LE SAUCE
Président de l’ADECR 56