C’est l’aboutissement d’un long et fastidieux travail, engagée par la précédente municipalité en 2013. Je tiens d’abord à saluer la participation des différentes personnes à ces travaux, notamment aux Ateliers organisés dans le cadre de la démarche AEU. Merci aussi au cabinet EOL qui nous a accompagné.

En réaction à votre intervention Monsieur le Maire par laquelle vous faites état de projet immobilier sur le site de l’Hôtel Dieu, je tiens à vous faire remarquer qu’à l’instant ce foncier est zoné en servitude d’attente et non en OAP.

Le PLU, c’est aussi la traduction réglementaire du PADD présenté ici même comme la clé de voute de ce dossier. Une remarque tout d’abord concernant ce PADD : en avril 2015, il était dit que la population d’Auray augmenterait de 1606 habitants dans les 15 prochaines années, aujourd’hui on nous annonce 1732 habitants, je présume que c’est suite à un ajustement consécutif au dernier recensement.

Ce PADD, je l’ai commenté lors de sa présentation en séance du conseil municipal d’avril 2015, je vais donc m’abstenir d’y revenir, d’autant que le règlement intérieur du conseil limite le temps de parole. Si certaines dispositions de ce projet de PLU vont dans le bon sens et on les partage à l’exemple de ce qui vient d’être dit par l’adjoint à l’urbanisme et vous, monsieur le Maire, (Keropert, réduction des Z2AU, réduction de la consommation foncière agricole, la mise en place d’OAP), ce projet reste néanmoins le votre. Il porte votre marque politique.

Un des enjeux de ce PLU, rappelé à maintes reprises, est de rendre la ville d’Auray attractive d’un point de vue économique notamment. Mr le Maire, vous vous faites le chantre du développement économique et de l’emploi ; mais force est de constater qu’en la matière peu d’éléments du PLU sont de nature à le favoriser, hormis les dispositions nouvelles concernant le stationnement en certains lieux et les zones d’activités existantes sur le territoire où malheureusement peu de foncier est disponible.

Je m’interroge surtout pour le quartier gare d’Auray. Chacun convient qu’avec le PEM et l’arrivée du BGV, Auray et le Pays d’Auray ont un défi à relever pour développer une zone d’activité économique tertiaire dans ce quartier à cheval sur deux communes, Brec’h et Auray. Certes des études existent mais à la lecture du règlement graphique, lecture pas aisée en raison du format, c’est l’inconnue. Une servitude d’attente en vertu de l’article L 151-45 du code de l’urbanisme est bien prévue pour 5 ans mais celle-ci interpelle car elle semble ignorer le PEM en lui-même alors que l’on ne cesse de l’évoquer. Cette servitude est-elle réellement pertinente en conséquence ? Pourquoi cette zone foncière d’habitat sans intégrer le foncier public municipal rue Mermoz, les fonciers SNCF rue P et M Curie, le foncier côté Nord de la rue de la Paix et l’ancien hôtel « Voyageurs » ? De plus il y a un zonage spécifique pour le stationnement pour une partie du quartier qui chevauche cette servitude ?

Autres interrogations donc certaines sont de nature à fragiliser règlementairement le PLU: quel devenir de la ZAD de Keropert ? Le développement du port de St Goustan n’est-il pas en contradiction avec la protection de la trame verte et bleue ? Ne doit-on pas exiger la reconstitution du linéaire arboré du rond point de Kerbois injustement massacré ?

Je crains que nous ne sommes pas en compatibilité avec le PLH d’Aqta, il est évoqué le ratio de 20 % pour la construction de logements sociaux mais quid des 10 % en accession sociale ! Enfin pour une bonne compréhension du règlement graphique, nous souhaiterions disposer d’un plan plus grand afin de bien distinguer les zonages prévus au PLU.