Le 30 avril 1942, Jean Marca et Henri Conan, âgés respectivement de 22 ans et de 30 ans, étaient fusillés après plusieurs semaines d’incarcération à Vannes.

Ils étaient tous deux cheminots, membres de la CGT et militants communistes, ils étaient entrés dans la Résistance dans le groupe d’action du dépôt de la gare SNCF d’Auray. Ils étaient en relation avec Joseph Rollo, engagé dans le réseau « Libération Nord ».

Affichette résistance cheminotsIls avaient participé à des diffusions de tracts anti-nazis et à des actions de sabotage ferroviaire dans le secteur Lorient-Auray, en déboulonnant les rails, en changeant les étiquettes des wagons pour désorganiser les transports ou en injectant du sable fin dans le système de graissage des machines.

En janvier 1942, la Gestapo ayant découvert des tracts dans le placard de Jean Marca au dépôt d’Auray, celui-ci était arrêté le 18 de ce mois, arrestation suivie 10 jours plus tard par celle de son camarade Henri.

Quelques semaines plus tard, des cheminots du Calvados provoquaient un important déraillement près de Vire : en représailles, les nazis décidaient de faire fusiller les deux résistants d’Auray. (Source « Ami entends-tu …» ANACR – n°157)

Bataille du rail Film20h30 Soirée d’échange et de débats au cinéma LES ARCADES autour de LA BATAILLE DU RAIL, Film de René Clément

Prix de la séance : adultes 5€ / enfants 3 €

Chronique de la lutte des cheminots pendant l'occupation ; du transport du courrier aux sabotages de toute sortes, leur participation fut totale. Ce film de 1946 est un hommage aux milliers de travailleurs ayant pris part à la lutte contre le nazisme.