Lors de l’examen des bordereaux portants sur les travaux à Saint Goustan je suis intervenu pour demander la réalisation d’une étude géotechnique complète du quai Martin. Celui-ci vient de subir une fracturation des maçonneries au printemps et un effondrement sur une longueur de 5 m à l’automne, dont la remise en état va couter près de 100 000 €. Cette étude est impérative pour anticiper les travaux et non plus les subir. J’ai également invité la Municipalité à réexaminer avec le Conseil Général du Morbihan (propriétaire du port) les conditions du cahier des charges de la concession du port (adopté par la majorité de Droite du Conseil Municipal en mars 1992 pour une durée de 50 ans). En effet en son article 14 il est dit que le concessionnaire, en l’occurrence la ville d’Auray, assure et finance tous les travaux de gros entretien, de renouvellement des ouvrages, des installations et des équipements, toutes les réparations nécessaires y compris celles visées à l’article 606 du code civil et enfin tous les travaux d’adaptation technologique des ouvrages. Il est nécessaire d’engager cette négociation car le budget du port de St Goustan n’est pas en capacité de supporter le coût des travaux à réaliser dans le présent et le futur (confortement et réhabilitation de la place St Sauveur et du quai Franklin pour 3 millions d’euros, remise en état du quai Martin à 20 000 € le m, création d’une aire de carénage pour 90 000 € : comment faire avec un budget annuel qui n’atteint pas 150 000 € ?).

Affiche réunion transports CGTLe mardi 20 j’ai assisté à la réunion de la Commission Consultative des Services Publics Locaux au cours de laquelle ont été examinés les rapports annuels d’activités 2011 des concessionnaires sur les prix et la qualité des services publics de l’eau et l’assainissement, de la collecte et du traitement des déchets, de l’énergie et du réseau de gaz. Pour rappel cette commission est composée à parité de membres issus du Conseil Municipal d’Auray et de représentants désignés par des associations locales d’usagers des services publics. Ces derniers ont relevé que l’évolution des prix des services est bien souvent supérieure à celui des prix à la consommation (entre 3 et 4 % pour l’eau et l’assainissement par exemple), ce qui accentue la baisse de pouvoir d’achat des ménages déjà très sollicités. Enfin le vendredi 23 s’est tenu le comité syndical du Syndicat Mixte Auray Belz Quiberon Pluvigner, expédié en moins de 20 minutes chrono en main…, pour autoriser le président à signer le marché de travaux de construction de la nouvelle station d’épuration de Plouharnel (9 millions d’€ HT pour une capacité de 28 500 équivalents habitants), et deux questions relatives aux personnels (tableau des effectifs et détachement).

Photo gare d'AurayCette semaine je l’ai aussi consacré à la préparation de la réunion publique du 27 novembre organisée par l’Union Locale CGT du Pays d’Auray sur les transports collectifs, salle Julienne Marca à Auray à partir de 19 heures : distribution de tracts à la gare et dans les quartiers d’Auray, et conférence de presse. Et la semaine s’est achevée par la fête de l’Humanité Bretagne à Lanester où j’ai assisté à 3 débats : « Aéroport de Notre Dames Des Landes quel projet de société » (voir le communiqué du Front de Gauche 56), « La santé des salariés variable d’ajustement à la crise » et « Agriculture sortir du productivisme ».

Une semaine normale pour l’élu municipal et le militant politique et syndical que je suis ; en somme loin de toute forfaiture contrairement à notre cher Président de la République qui, au congrès des maires au sujet du mariage pour tous, une fois de plus, a fait preuve de talent … en reculade ! Nous n’avons pas la même lecture, semble t’il, de la laïcité (voir le billet à ce sujet). Et je ne ferai aucun commentaire au sujet du feuilleton UMP qui nous est déversé en boucle 24 h / 24 h ; on peut en rire ou s’en féliciter mais la Politique ne sort pas grandie d’un tel déballage médiatique … et il se poursuit. A qui profite le crime? Le tapis rouge pourrait s’avérer bien sombre…