Aujourd’hui la direction SNCF tente de masquer les conséquences néfastes de ses orientations ultralibérales, son manque d’anticipation et sa gestion de l’organisation à la petite semaine en réembauchant des retraités pour conduire des trains comme cet été sur le « Tire Bouchon » (ligne Auray-Quiberon).

Les cheminots CGT de Bretagne n’a pas cessé d’alerter la direction de l’Etablissement Traction Bretagne sur une situation de plus en plus critique qui ne permet plus de réaliser dans de bonnes conditions de sécurité et de régularité le service public que nous commande le Conseil Régional de Bretagne, Autorité Organisatrice des Transports. C’est bien une politique active de l’emploi en termes de recrutements, d’anticipation des embauches et d’un haut niveau de formation des nouveaux conducteurs dont nous avons besoin. Pour la CGT cheminots, la seule réponse à cette situation passe par une politique de l’emploi offensive basée sur le recrutement de jeunes.

Ces propositions de la CGT permettraient d’éviter ces réembauches d’agents SNCF retraités que nous qualifions d’inadmissibles, d’autant plus au regard de la situation sociale dans notre pays avec 5,7 millions de chômeurs dont 25% des jeunes de moins de 25 ans. Mais la direction SNCF reste figée sur ses décisions dogmatiques qui portent atteinte aux droits sociaux des cheminots et précarisent l’emploi.

Pour dénoncer cette situation ubuesque et contraindre la Direction de la SNCF à réaliser des embauches pérennes, le secteur CGT cheminots Bretagne et ses syndicats appellent les cheminots à participer à un rassemblement en gare d’Auray le 04 juillet 2016 à partir de 10 heures.

Rennes, le 24 juin 2016