Elle résulte du choix opéré par délibération par les communes et communautés de communes du Pays d’Auray, en conformité avec le Schéma Départemental de Coopération Intercommunal proposé au premier semestre 2011 par le Préfet du Morbihan et validé après concertation par la Commission Départementale de Coopération Intercommunale, et ce dans le cadre de la loi portant réforme territoriale du 10 décembre 2010.

Carte du Pays d'AurayLa fusion des Communautés de communes existantes amène à la disparition des syndicats mixtes qui ont une identité de périmètre avec ce nouvel Etablissement Public de Coopération Intercommunal (EPCI), à savoir le Syndicat Mixte Auray Belz Quiberon Pluvigner (SM ABQP) et le Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Carnac La Trinité (SIACT). Les syndicats relevant des compétences communales non transférées sont maintenus, il s’agit principalement des Syndicats Intercommunaux à Vocation Unique de Centre de secours (les pompiers pour faire simple). D’autres syndicats sont également conservés dans la mesure où leur périmètre d’action diffère de celui du nouvel EPCI. La continuité juridique des contrats (jusqu’à leur échéance), des biens et des services est également assurée de par la loi par le nouvel EPCI. L’ensemble des personnels des établissements supprimés avec cette fusion sont affectés au nouvel EPCI dans les conditions statutaires prévues qui garantissent l’emploi, la rémunération et les avantages existants au moment de la fusion.

Cette fusion conduit à un transfert au profit du nouvel EPCI de l’intégralité des compétences obligatoires, optionnelles et facultatives assurées par les communautés de communes actuelles et les syndicats impactés. Ce transfert s’opère dans le cadre de la loi qui fixe les conditions d’exercice et de temps pour finaliser leur pleine exécution. La gouvernance de ce nouvel EPCI se fera par un Conseil Communautaire composé de 56 membres, répartis par communes en application des dispositions du Code Général des Collectivités Locales. Cette répartition, qui doit être validée par délibération des communes, accorde au moins 2 sièges à chaque commune de l’EPCI sauf pour les iles de Houât et Hoëdic. La mise en place de ce nouvel EPCI est pilotée par une commission ad hoc composée des parlementaires du Pays d’Auray, des Présidents des Communautés de Communes appelées à fusionner et des syndicats concernés, des maires des communes isolées.

MarianneS’opérant dans un contexte de crise économique et sociale, de réduction drastique des dotations de l’Etat, cette réorganisation territoriale va impacter la vie quotidienne des habitants de nos 24 communes. Elle interpelle nombre de citoyens. Cette réorganisation territoriale va t’elle demain apporter plus de solidarité aux habitants de nos communes pour réduire les inégalités économiques, sociales et culturelles qui existent ?

Quelles perspectives de développement économique pour créer de l’emploi durable sans privilégier l’urbain ou le littoral au détriment du rural, le tourisme contre l’agriculture et les activités maritimes ? Son action ne va t’elle pas conduire à la privatisation ou à l’externalisation des services publics tels que la petite enfance, le périscolaire, la jeunesse, les services aux personnes âgées ?

Et quelle politique en direction de l’eau, des déchets, du logement ? Les impôts locaux vont-ils augmenter ? Et l’urbanisme qu’en sera t’il ? Par qui seront représentés les habitants de chaque commune au conseil communautaire et comment seront élus ces représentants ?

Pour en débattre au grand jour et bâtir un projet intercommunal partagé par le plus grand nombre, le PCF du Pays d’Auray vous invite à une réunion d’information et d’échange le vendredi 12 avril à Etel (salle des fêtes à 20 heures).