Dans le cadre de la loi de février 2005 relative à l’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite l’accès et la cour de la Garderie du Penher ont été aménagés en lien avec les travaux de réhabilitation du Pôle Municipal du Penher et des salles de réunion et associatives présentes sur le site (17 300 €). L’ensemble des installations de sécurité de tous les bâtiments (écoles, garderies et restaurants scolaires) a été contrôlé : éclairage, détection incendie, détection intrusion. Les mises aux normes demandées suite aux contrôles obligatoires relatives au gaz et à l’électricité ont été effectuées. Le fonctionnement des sanitaires et de l’ensemble des éclairages des classes et des autres locaux (couloirs, sanitaires…) a aussi été vérifié.

          Dans le cadre du regroupement des 2 écoles du Loch en un seul lieu unique, décidé pour rappel ce printemps par l’Inspection Académique en accord avec les enseignants et après validation par les Conseils d’école concernés, la ville a réalisé comme elle s’y était engagée les travaux demandés. Le réseau informatique a été repris en totalité pour repositionner la baie informatique, installer 2 ordinateurs par classe et remplacer les photocopieurs vétustes par du matériel plus performants dans la salle des maîtres. Les travaux nécessités par le transfert des trois classes du Loch 1 au loch 2 ont conduit à réhabiliter 3 salles de classes (auparavant utilisées comme salles de réunion ou pour l’informatique) et à réaliser des bureaux pour la Direction et l’accueil des parents en utilisant les surfaces disponibles de l’école (peinture des murs et de certains meubles, dépose des radiateurs pour sablage et peinture, reprise des circuits électriques et de l’éclairage, création de faux plafonds et de placards, travaux de plomberie, fixation de tableaux, de porte-manteaux….). Pour pallier à la suppression de la salle informatique l’école est dotée d’un Kit mobile de 16 PC portables. Un préau supplémentaire a été installé dans une des cours de l’école (avec reprise d’une partie de la clôture) et un jardin pédagogique a été créé. Pour les 3 classes du Loch 1 devenues disponibles, deux d’entre elles ont été réaménagées pour le soutien scolaire, et la troisième sera intégrée dans le projet d’aménagement du futur poste de police municipal.Futur Poste de Police L’ensemble de ces travaux (d’un montant de 70 K€) a mobilisé les agents des services du Centre Technique Municipal d’Auray qui malgré les congés annuels ont répondu présents. Je salue ici leur engagement pour le travail réalisé au service des élèves d’Auray, notamment la manutention de tout le mobilier pour que les enseignants et les élèves trouvent des classes prêtes à l’emploi.

Mais en cette Rentrée ça ne s’améliore pas pour l’Ecole : les suppressions de postes (16 000 cette année, 68 400 depuis 2007 soit 8 % des effectifs) et la fermeture de classes (1500 en 2011) restent à l’ordre du jour ; et ce n’est pas l’annonce du Président de la République de geler les suppressions de postes en école primaire pour la Rentrée … 2012 qui améliorera la situation. Si les conditions d’accueil à Auray sont préservées ceci grâce à l’action de la Municipalité et des Parents d’élèves il n’en est pas de même partout. Voilà où nous mène l’approche dogmatique de la Droite de ne pas remplacer 1 départ de fonctionnaire à la retraite sur 2. Cette politique met à mal la qualité de notre système éducatif. Elle réduit l’accès à l’éducation des enfants dès l’âge de 2 ans dans les écoles maternelles et laisse sur le bord du chemin un grand nombre d’entre eux, accentuant de fait les inégalités sociales. Une transformation progressiste de l’Education Nationale doit être impulsée pour la réussite scolaire pour tous. Une école émancipatrice, qui lutte contre les inégalités scolaires et qui permet l’acquisition des savoirs et des qualifications nécessaires à une vie professionnelle et sociale pleine et entière, demande à sortir des orientations actuelles. Pour garantir une vraie gratuité de l’école et face à la hausse du coût de la scolarité (dénoncée par les associations de consommateurs actuellement), les moyens consacrés aux dépenses d’éducation doivent être accrus. Cela passe par la création d’un fonds de lutte contre les inégalités, la mise en place d’un plan de recrutement massif d’enseignants qualifiés et le refus de toutes mesures qui visent à faire de l’éducation un marché comme un autre sous couvert d’autonomie.