Print - copieUnion Territoriale des Retraités CFDT du Morbihan
78 Bd Cosmao Dumanoir
BP 235
56100 LORIENT cedex

Auray, le 31 mai 2012



Objet : votre courrier du 23 mai 2012

Monsieur le secrétaire,

J’accuse réception de votre courrier relatif aux quatre revendications que vous soumettez aux candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains. Elles portent sur deux thèmes essentiels de la vie de vos mandants : la santé tout au long de la vie et le pouvoir d’achat.

La santé doit être au cœur de toutes les politiques publiques, aussi je considère que tous les bassins de vie doivent être dotés d’équipements publics de santé au sens large (hôpitaux, services hospitaliers et de santé, EHPAD, maternité, urgences…) en rapport avec leur population. Elu député Front de Gauche, je travaillerai donc à reconstruire et à développer un service public de santé basé sur la proximité, l’égalité de traitement sur tout le territoire et la qualité des soins avec les personnels, les élus et les citoyens. Pour lutter contre la désertification médicale je militerai à la mise en œuvre de plusieurs mesures. Je ferai la promotion des centres de santé et veillerai au respect de leur vocation initiale d’accès aux soins pour tous. Pour faire face à la pénurie des médecins généralistes et de certaines spécialités, je proposerai que le nombre d’étudiants à l’entrée des études de médecines soit augmenté de manière significative dans la perspective de la suppression du numerus clausus. Pour y parvenir une négociation sera engagée pour redéfinir, par un accord majoritaire, une nouvelle convention médicale remettant en cause les dépassements d’honoraires et créant de vraies incitations à l’installation. Ces incitations pourront être financière, techniques et organisationnelles dans l’aide à l’installation, dans l’équipement, dans l’assistance à l‘installation. Les réponses pour compenser le manque d’autonomie seront prises en charge par la sécurité sociale à 100% pour la partie « soins » et grâce au développement des services publics de proximité comme énoncés ci-dessus. Je porterai ces propositions lors de l’élaboration des Projets de Loi de Financement de la Sécurité Sociale à l’Assemblée Nationale.

La réévaluation de l'ensemble des salaires et des retraites, et leur indexation sur l’évolution du coût de la vie, avec le rétablissement du droit à la retraite à 60 ans à taux plein (75% du salaire de référence), figurent parmi les priorités portées par les candidats du Front de Gauche. Nous considérons d’ailleurs qu’aucun salarié ne doit toucher une retraite inférieure au SMIC, que nous proposons de porter immédiatement à 1 700 euros bruts par mois pour 35 heures. Quant à la réduction des inégalités hommes/femmes nous demandons que se tienne une négociation annuelle entre les partenaires sociaux sur le respect de l'égalité professionnelle (embauche, salaires, retraites, promotions) au niveau des branches et des entreprises. Les atteintes à l'égalité professionnelle devant être combattues et les sanctions renforcées. Pour cela, élu député, je soutiendrai toutes les mesures visant à revenir sur les réformes des retraites passées qui ont accentué la baisse des niveaux de pensions notamment pour les femmes.

Je vous prie de bien vouloir croire, Monsieur le secrétaire, en l’expression de mes salutations sincères.

Roland LE SAUCE

Candidat Front de Gauche